Skip to content

previous arrowprevious arrow
Ceps – L’ enracinement du temps, 2018
Ceps – L’ enracinement du temps, 2018
Ceps nº02 – L’ enracinement du temps, 2018
Ceps nº19 – L’ enracinement du temps, 2018
Ceps nº18 – L’ enracinement du temps, 2018
Ceps nº17 – L’ enracinement du temps, 2018
Ceps nº16 – L’ enracinement du temps, 2018
Ceps nº15– L’ enracinement du temps, 2018
Ceps nº14– L’ enracinement du temps, 2018
next arrownext arrow
 

Ceps – The rooting of time
Calon Segur, Haut-Médoc

Aged vine stocks show the indelible marks of time on the landscape. In the face of nature’s forces, they remain still and impassive, yet their contortions reveal the effort of each stock to find its unique and singular shape. They are like calligraphic brushstrokes on the land, traversing time to finally become what they are, while offering the harvest of their noble fruit.

With their wooden and muscular organic veins being twisted and roughed, confronted by all seasons, year in, year out, they have no concept of time. They shelter the soul of a fragile organism that does not want to become what our Zeitgeist or spirit of time, imposes on us: being interchangeable, aseptic, uprooted.

“Ceps” have silently defined their place and the place has defined them.
Jörg Bräuer

2022
Unique works in wet-plate collodion | œuvres uniques réalisées au collodion
Ferrotypes by contact print method
Artist frames | Cadres de artist
Measure without frame | mesure sans cadre
7.48 x 11.4 inch | 19 x 29 cm

Ceps – L’enracinement du temps, Calon Segur, Haut-Médoc

Les ceps de vigne dévoilent la face visible du temps,
travaillant de façon indélébile dans la texture naturelle du lieu.
Face aux forces de la nature, ils restent immobiles, impassibles. Pourtant leurs contorsions révèlent l’effort pour trouver leur forme unique et singulière. Comme des coups de pinceau de la calligraphie du temps dans le paysage naturel, ils ont traversé les années pour devenir ce qu’ils sont et offrir la récolte de leurs nobles fruits.
Avec leur bois et leurs veines organiques entrelacés et
rugueux, confrontés à toutes les saisons, années après années,
la question du temps qui taraude tant les humains semble leur demeurer inconnue. Ils créent l’abri pour protéger l’âme
d’un organisme fragile qui ne veut pas devenir ce que le Zeitgeist (l’esprit du temps) nous impose: l’interchangeabilité, l’aseptisation, le déracinement.

Les ceps ont défini silencieusement leur place et leur place, les a définis.

Jörg Bräuer.